Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ma rencontre avec le Christ

LIEN VERS LE SOMMAIRE DES ARTICLES DU BLOG

SECTION Religion, Philosophie, Science

 

 

  1. Et je laisse la place à la croyance en lui demandant juste de réfléchir sur elle même avant de vouloir se répandre en vérité.

     
  2. Là où je vous rejoins : il est bon de réfléchir. Et en rester à son catéchisme de 8 ans n'a jamais nourri une foi d'adulte.

     
  3. j'ai réfléchi et j'ai compris dans le paradoxe des religions, que croire est le moyen le plus sûr de se tromper.

     
  4. Je prie pour que vous fassiez cette rencontre avec Jésus.

     
     
     
     

 

Suivant votre conseil  d’avant-hier, cher P@dre, je suis allé parler à Jésus. Ça s’est passé cette nuit et comme promis, je vous raconte notre rencontre.

 

J’étais un peu timide, gêné, pour plusieurs raisons : D’abord cela faisait 40 ans que je ne lui parlais plus, ensuite parce que les seules fois où j’avais prié dans ces 40 ans, c’était pour surmonter des difficultés, des deuils.

Je priais, je croyais pour passer le cap, et hop, une fois la douleur passée je retournais à mon athéisme ordinaire, ce qui est un peu égoïste.

 

Ensuite encore, après avoir éduqué mes enfants dans la liberté de croyance et sans baptême, j’ai bénéficié de temps pour réfléchir à la genèse.

La connaissance humaine de ces derniers siècles a tellement progressé que les livres saints ne peuvent plus servir de supports scientifiques, ils deviennent des poèmes sur la quête des hommes vers Dieu, des guides spirituels, ce qui ne les dénature pas.

 

Pour mes enfants, j’ai réécrit une genèse qui  soit compatible avec les sciences modernes, la génétique, l’astronomie, les mathématiques, la chimie, la tectonique, la biologie….  J’ai identifié le point où la logique universelle s’inverse. De causale, elle devient finaliste avec la vie.

Elle se complexifie, et aboutit à l’intelligence qui permet à l’univers de comprendre lui-même !

Ce poème se passe de Dieu pour aboutir au vivant, mais il ne le renie pas. Il lui laisse une place dans l’ignorance de la vérité absolue.

 

L'écriture de ce poème m’a renforcé, elle m’a permis pour la première fois d’aborder la mort, celle de mon père, avec sérénité.  Dans cette longue agonie du cancer qui a duré 6 mois de cauchemar entrecoupé de questions, de peur et de doute, nous avons parlé souvent. Nous en avons conclu que si c’était lui qui avait raison, il avait gagné sa vie éternelle avec sa vie de croyant, et si c’était moi, la fin, l’extinction de son intelligence lui apporterait le calme infini du néant.

Dans les deux cas, c’est nous qu’il laissait et qui vivrions le deuil, lui serait dans le calme.

 

Pour la première fois, avec la perte de mon père, j’ai pu aborder la mort sans faire appel à la Foi. Lui est parti apaisé. Je lui ai demandé, juste la veille de son départ, de ne pas avoir peur, de penser à nous et de se laisser aller pour nous laisser faire notre vie. Il s’est éteint dans la nuit qui a suivi, il y a un mois.

 

Enfin, la dernière raison pour laquelle je m’adressais gêné au Christ, n’était pas la plus facile pour une reprise de contact, je voulais qu’il me libère du baptême que je n’avais pas demandé. En effet, j’ai été tellement blessé par l’intolérance, le racisme, la violence des manifestations pour tous, que je ne voulais plus partager une éventuelle vie éternelle avec des gens aussi fermés et sectaires.

 

Ce qui caractérise une discussion avec le Christ est le sentiment de plénitude qui envahit le croyant. D’un instant, ma timidité et ma gêne se sont envolées et je me suis senti libre de parler. Je Lui ai fait part de mes doutes, de mes recherches, des réponses que j’avais trouvées, Il a simplement souri et ce sourire m’a réchauffé.

Ensuite, je Lui ai fait part de la violence que je ressentais de la part de ses fidèles, et de mon envie de me faire débaptiser pour ne plus être en communauté avec des esprits aussi sectaires.

 

Sa tristesse immédiate m’a moi-même pétrifié de peine. Il m’a parlé doucement. Il m’a dit qu’il se promène souvent en ce moment dans les rues, dans les églises et aucun des croyants ne Le reconnait.

La colère les coupe de la reconnaissance de l’Amour et de la Tolérance.  Ils se comportent comme si Dieu les avait autorisés à parler en Son Nom pour priver d’autres qu’eux-mêmes d’une liberté.

Ils ont quitté la paix du Christ pour se battre contre au lieu de toujours tendre la main et de ne se battre que pour.

 Et ils n’écoutent plus l’Esprit Saint, ni François, que Dieu a appelé pour rappeler aux croyants l’Amour et la Tolérance. Il m’a dit qu’Il voulait que les croyants reviennent au calme, à la paix, à l’Amour de Lui. Qu’ils rentrent dans les églises et prient et travaillent pour le redressement du pays et pour la gloire de Dieu. Qu’ils s’interdisent, toujours, le rejet des races, Il m’a rappelé que Lui-même avait été Juif, que les croyants étaient de toutes couleurs. Il m’a dit aussi qu’il ne comprenait pas cette colère, parce que personne n’avait demandé  à l’église de marier les homosexuels, ni d’amener ses fidèles vers l’homosexualité.

Il m’a dit enfin que bien souvent, trop souvent,  les hommes se trompaient en croyant bien faire, ou en utilisant leur foi pour projeter leurs peurs et leurs rejets. Et que quand ils faisaient ça, plus personne ne le voyait alors qu’Il vient souvent parmi nous.

 

Je Lui ai souris, je garde mon baptême.

Je suis resté dans la sérénité, heureux d’avoir été choisi pour vous faire passer ce message.

 

Revenez dans la paix du Christ mon père, la France a besoin d’Amour, de Tolérance et de travail et votre colère attise les haines, les rejets qui se nourrissent l’un de l’autre.

Calmez le courroux de ceux qui doivent ici porter le message d’Amour. La famille n’est pas menacée par le mariage, au contraire. Et personne ne vous demande de participer à cela, il s’agit de mariage laïque. Guidez les consciences des croyants vers le calme de l’Amour de Dieu et n’intervenez pas dans les choix des laïques, sinon vous ne ferez qu’attiser la haine et l’éloignement de Dieu.

 

Tel est le message du Christ, que Dieu vous bénisse et vous éclaire enfin.

 

SECTION Religion, Philosophie, Science

 

 

LIEN VERS LE SOMMAIRE DES ARTICLES DU BLOG

  1. Et je laisse la place à la croyance en lui demandant juste de réfléchir sur elle même avant de vouloir se répandre en vérité.

     
  2. Là où je vous rejoins : il est bon de réfléchir. Et en rester à son catéchisme de 8 ans n'a jamais nourri une foi d'adulte.

     
  3. j'ai réfléchi et j'ai compris dans le paradoxe des religions, que croire est le moyen le plus sûr de se tromper.

     
  4. Je prie pour que vous fassiez cette rencontre avec Jésus.

     
     
     

Pierre Kéliam 25/11/2013 00:17

Cher P@dre

Merci tout d’abord de rester dans le débat.

Vouloir écrire une genèse compatible avec les sciences telles que nous les avons découvertes depuis le début de l’humanisme est uniquement un travail de synthèse intellectuelle. Je l’ai fait par l’artifice du roman, et il m’a permis de trouver une logique tout à fait intéressante, d’apprendre que le finalisme est une caractéristique du vivant et que la mort est indispensable à l’évolution du vivant et à sa survie.

« Depuis quand la bible n’est-elle plus un livre de SVT », est plus juste, car c’est la place qu’elle a eu longtemps. Néanmoins je vous remercie de prendre cette distance avec les créationnistes, qui sont une autre branche des croyants dont vous faites partie.

Non la violence des manifestations n’est pas uniquement dans mon imaginaire, je vous ai vu vouloir investir l’Élysée avec des enfants et vous plaindre d’être retenu par des CRS, dont c’est le métier et le rôle. J’ai vu des bananes, des mimes de singe s’adressant à une femme admirable, qui d’ailleurs, même si elle n’était pas admirable, ne mériterait jamais cela. Un gars se promenant en portant une croix pour expier des péchés qu’il attribue aux homos. Et surtout, il y a cette violence et cette tension que vous faites naitre dans les familles, notamment les vôtres catholiques, où de jeunes hommes, ou femmes, de 16 ,18, 20, 22 ans se trouvent dans l’angoisse de se découvrir (ou savoir) homos dans des familles redevenant réactionnaires comme jamais depuis 30 ans que je regarde ce genre de situation..

Aucun des croyants ne Le reconnait" : qui êtes vous pour porter un tel jugement :
Mon baptême m’autorise à vous rapporter mes conversations avec le christ et ce qu’il me dit de vous.
Mais je veux rester honnête avec vous. Non, je ne parle pas avec le Christ.
Mon père le faisait et ce sont les messages que le Christ lui donnait, ce sont ses conversations que je vous ai rapporté, pas les miennes. Elles ont été vraies pour lui et son baptême m’autorise à vous les rapporter telles qu’il les entendait du christ.
Je garde le mien pour pouvoir continuer à avoir ce droit.

Je ne l’ai fait en me les attribuant, que parce que vous vous êtes justifié de vos actes dans un de vos twitt en me disant que vous saviez que Dieu vous aimait.

Je vous ai copié dans ce qui n’est pas, ni un argument, ni une justification acceptable pour qui que ce soit, vous-mêmes ou n’importe quel autre arguant de Dieu pour justifier ses actes ici. Et vous savez à quel type de justification divine et à quels attentats, je pense.

« Tel que je l’ai compris », bien entendu je le préciserai, si vous avez la même politesse vis-à-vis de Lui en précisant que vous êtes, vous, aussi dans une interprétation personnelle du message.

L’humanité se construit comme elle le souhaite en toute liberté de dogme révélé. En Afrique dans certaines tribus les enfants, sont élevés par les femmes et n’ont pas de mère attitrée
Moi ce qui m’importe c’est que l’enfant soit entouré d’amour, que ce soit celui de deux femmes ou deux hommes, n’importe en rien. Que chacun vive la vie qu’il souhaite dans le respect des autres et nous serons une belle démocratie. N’importe quel enfant aimé devient un arbre, n’importe quel enfant rejeté, aussi par vous à cause de parents homos, se sclérose !

Personne ne détruit la famille que vous êtes largement autorisé à marier à tour de bras dans votre église. Et ce n’est pas de ma faute si votre discours se referme et devient un discours d’exclusion avec un seul modèle : Un Père, une Mère, deux , trois, quatre Enfants

N’oubliez juste pas qu’il y a des femmes qui élèvent seules leurs enfants. Des enfants avec des parents démissionnaires, des drogués, des alcooliques, des gens brisés de la vie même et des enfants qui se retrouvent eux, avec ces parents.
Non, la jolie famille que vous rêvez n’est pas le seul modèle que les Français connaissent.

Pour François, j’attends comme vous je pense, des précisions importantes sur ce qui coupe de plus en plus l’église de la société moderne, le préservatif, les Gays, l’avortement, la recherche sur le génome et l’embryon, l’adoption, l’amour.
Et j’espère, mais j’espère différemment de vous.

Parce que moi je ne suis pas en vérité, je n’entre pas en vérité…
Je cherche la vérité, l’explication, quand je la trouve je la dis, je me fais contredire comme avec vous, et j’argumente

Quant à jésus qui a versé son sang pour nous, je ne sais pas s’il était Peace And Love au sens où vous voulez insinuer que je le dis, mais il était Amour et Paix, ça j’en suis sûr.

Et pour ce qui est du sang versé par Lui, je vous invite en cette fin 2013 à aller lire les monuments aux morts, ces listes interminables de jeune gens de bien moins de 33 ans, mort en laïque et en croyant pour que nous soyons ce que nous voulons être ensemble.
Des millions de litres de sang jaillissent de toute manière.


Amitiés, Cher p@dre, juste amitié entre vous et moi.
Etes-vous capable d’avoir tort ?

P@dre 24/11/2013 16:02

Monsieur,
merci de m'avoir partagé en quelque sorte votre recherche, et en particulier l'accompagnement de votre papa, ... mais permettez-moi d'être en vérité et donc de relever quelques inexactitudes :

- "une genèse qui soit compatible avec les sciences modernes" : depuis quand la Bible est un livre de SVT ? Elle nous dit le plan d'amour du bon Dieu, le pourquoi, pas le comment... Je vous le redis, n'en restez pas à ce que vous avez pu apprendre au catéchisme; cela était dit avec des mots pour les enfants. Plongez-vous plutôt dans le Catéchisme de l'Eglise Catholique, pour adultes, en vente partout.
- "la violence des manifestations pour tous" : cette violence n'est que dans votre imaginaire ; elle résulte sans doute de la manipulation qui a fait accuser d'homophobes tous les opposants au mariage pour les personnes de m^me sexe et l'adoption par eux.
Au passage, la violence a été de la part de forces de l'ordre mal commandées : gaz lacrymogène contre des familles, gardes à vues arbitraires, peine de prison scandaleuse pour un veilleur, ...
- "aucun des croyants ne Le reconnait" : qui êtes vous pour porter un tel jugement ?
- "Qu’ils rentrent dans les églises" : le pape François nous encourage à en sortir.
- "Tel est le message du Christ", merci d'ajouter : tel que je l'ai compris.

Mais Jésus n'est pas comme vous vous l'imaginez. Il n'est pas un gentil peace and love. Il a versé son sang pour sauver l'humanité. Cette humanité est basée sur la famille homme-femme-enfants. Et vous voudriez que l'on reste dans nos sacristies alors que l'on est en train de détruire la famille, cellule de base de la société ?
Voyez que ma détermination est complète.

Que Dieu vous bénisse et Marie vous garde. Cordialement.