Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décryptage de psychanalyse présidentielle

LIEN VERS LE SOMMAIRE DES ARTICLES DU BLOG

 

Liens vers les autres billets

 

Décryptage de psychanalyse présidentielle

 

Enfin, enfin ! Enfin de la politique comme j’aime !

Du jeu d’égo et de la manipulation de personnalité, de la psychologie, un peu de manichéisme et de l'Humain.

Oui, il m’arrive d’aimer la perversité subtile, comme dans les pièces de Shakespeare :

 

Acte 1

Présidence Sarkozy

 

Le président décide que le rayonnement de la France mérite un avion présidentiel à la hauteur de la république. Il fait réaménager un Airbus.

Particularité : côté régalien male dominant, le président ne dispose non plus d’une cabine mais d’une suite avec lit king size. (la seule de l’avion)

 

Ce point est crucial, parce qu’un tel privilège peut être accepté par toute personne invité à suivre un président, même un chef d’entreprise. Sauf…

 

Acte 2

Présidence Hollande

 

Le président récupère l’avion et bénéficie de la suite présidentielle dont il use avec sa compagne. Rien à redire.

Un homme de rayonnement planétaire décède.

La France sera représentée par les plus hautes autorités. L’avion voyagera avec le président et plusieurs dignitaires qui bénéficieront des très hautes prestations de la cabine accompagnants.

 

Acte 3

Le roi déchu

 

Les amis de Sarkozy font circuler une photo d’une poignée de main extrêmement chaleureuse entre le grand homme et l’ancien président, rappelant la pérennité de la relation malgré les alternances.

 

François Hollande réagit dans la foulée et invite l’ancien président dans l’avion présidentiel, Mais voilà…

L’avion sépare les rôles de la manière la plus marquée qui soit : le président en exercice partage la couche avec sa compagne, les accompagnants sont en fauteuil individuel.

Un tel cadeau présidentiel consiste en fait à offrir à M Sarkozy et Mme Bruni de tenir la chandelle du nouveau président, dans un rôle qu’il connaisse d’autant mieux qu’ils en ont déjà usé pendant 3 ans.

C’est le cadeau que M Sarkozy ne peut que refuser pour ne pas froisser sa femme ni son propre égo, mais ce genre de raisons n’est pas avouable.

 

Acte 4

Le résultat escompté

 

M Sarkozy décline l’invitation qui a pourtant honoré bien des hommes et femmes qui feront le voyage. Il montre son intransigeance et son côté dépensier en faisant affréter sur un compte qu’il conviendra de vérifier, un autre avion.

Il se coupe de l’image de rassembleur, il taille en pièce l’Union-Nationale

 

Et la seule raison est qu’il avait lui-même prévu un avion dans lequel la hiérarchie des rôles est marqué de manière primitive et sexuée et qu’autant il a su l’apprécier en tant que président, autant le rôle de vassal lui est intolérable. Parce que, lui, il connait ce qu'on pense et dit à deux dans une suite, de ceux qui sont en cabine...

 

 

Et peut-être que Monsieur Hollande a enfin intégré une dimmension Miterrandienne de la politique et que nous allons voir enfin de la subtilité de jeu, de choix et de situation.

 

PK

 

PS : Suite aux réactions reçues sur ce papier ecrit dimanche soir :

Sommes nous dans l'hummanité telle que décrite ici ou dans dans des analyses politiciennes d'images détachées des égos ?

 

Sur l'avion Air Force One, deux articles contradictoires, mais quelles que soient les modalités finales des vols, M Sarkozy se trouvait dans la situation décrite ci-dessus avant sa fin de non-recevoir dimanche :

 

Dimanche matin :

http://www.leparisien.fr/politique/ayrault-ecourte-son-voyage-en-chine-pour-rendre-son-avion-a-hollande-08-12-2013-3388225.php

Jean-Marc Ayrault, actuellement en visite officielle de 5 jours en Chine, va devoir écourter son séjour. François Hollande qui doit être, mardi, à la cérémonie d'hommage à Nelson Mandela à Johannesburg en Afrique du Sud, a besoin de son A330 présidentiel. 
Le Premier ministre venu plaider la cause de l'industrie française auprès de l'Empire du Milieu avait utilisé le «Air Force One» français pour se rendre à Pékin. 

 

Ce lundi matin :

http://www.francetvinfo.fr/monde/afrique-du-sud/nelson-mandela/hollande-et-sarkozy-ensemble-a-la-ceremonie-d-hommage-a-mandela_477530.html:

Selon Le Parisien, François Hollande sera à bord d’un premier Falcon avec ses invités, et Nicolas Sarkozy sera dans un second Falcon, qui suivra.   

 

Personnellement, je ne doute pas que l'analyse de Monsieur Sarkozy ait intégré le point de vu de sa femme et que Monsieur Hollande a invité l'ancien président en passager d'Air Force One.

Peut-être suis-je naïf, de croire nos dirigeants humains...

 

PS - 2 :

La même chose que le présent billet mais avec 1/2 journée de décalage, de l'infographie et plus orienté (je pense, moi, que le refus de Monsieur Sarkozy était voulu et prévu par Monsieur Hollande)

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1039399-deux-falcons-pour-hollande-et-sarkozy-en-afrique-du-sud-le-couteux-caprice-de-sarkozy.html

 

 

 

Liens vers les autres billets

LIEN VERS LE SOMMAIRE DES ARTICLES DU BLOG