Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sentiment d'art

LIEN VERS LE SOMMAIRE DES ARTICLES DU BLOG

 

Liens vers les autres billets

 

 

Tout a commencé sur twitter :

    1. L'image apparaîtra en tant que lien
    1. Te décentrer du monde, de toi-même, t'amène sur un chemin

      que tu ne devinais pas...

      VOIR ! ENTENDRE !

      Une réalité que tu avais perdue !

       
      Tu vois des futurs différents de ceux tracés précédemment.

      Ils se dessinent pour toi.

      Tu les comprends et enfin...

      TU CHOISIS TA VIE !

       

 

 

 

 

  1. J'ai beaucoup aimé tes photos de ce matin. Un regard, un souffle

    Et un sentiment particulier pour celle-ci

LeJardinDeNarcissius

Elle t'inspire quoi de particulier cette dernière photo?

Livre moi ton sentiment en confiance...;-)
10 déc. 2013 09:42

 

 

 

Que dire d'une photo, juger une oeuvre, parler des êtres, de la lumière, du grain, des visages... Dire j'aime, je n'aime pas ?

Non!

Cette photo me parle comme un langage, mais l'art n'est pas fait de mot. 

Ce sont des impressions, des sentiments, des souvenirs, des émotions.

 

L'art se trouve dans celui qui regarde, sent ou écoute.

Il se passe de la main et de la pensée humaine qui le créée.

 

Il y a des émotions artistiques dans un bocage sculpté du labeur des hommes, il y en a dans les couleurs du couchant, il y en a dans un galet ou une falaise polie par l'eau, le vent, dans le mouvement et dans l'immobilité, dans les sons et dans les silences et dans les volutes des nuages d'un ciel torturé par la tempête, dans un désert, les étoiles.

Les artistes quels qu'ils soient savent recréer l'alchimie qui va réveiller ces émotions chez certains êtres, pas tous. Nous ne sommes pas tous sensibles et encore moins sensibles aux mêmes choses.

 

Ce que moi, homme, je ressens face à cette photo, c'est d'abord la femme absolue, mère, femme, muse, maitresse, déesse, à la fois prude, sensuelle, protectrice, attirante.

Le croisé de tissu qui cache sa poitrine est comme un tabou interdit. Un tabou magnifique, un désir/appel de transgression et un impossible franchissement.

Son regard est détaché au loin sans qu'elle fixe quoique ce soit, mais sa main gauche est posée sur la nuque, sur le cervelet de l'homme.

C'est à la fois un geste de protection maternelle, mais le cervelet est aussi la terminaison nerveuse supérieure de la moelle épinière. C'est lui qui reçoit et transmets les ondes nerveuses de l'orgasme, les amplifie.

C'est un contact physique direct de la femme avec les émotions primitives de l’homme.

 

L'homme est plus complexe. Il est redevenu enfant asexué pour se rapprocher au point de pouvoir toucher, enlacer cette femme qui par son attitude à lui, redevient mère. Sa tête est baissée en signe d’apaisement et de soumission mais sa vie, ses envies d’homme sont marquées sur sa peau comme une œuvre dans l'œuvre.

 

Il est l'enfant transparent qui ne sait habiller ses convoitises pour les dissimuler.

Il est aussi l'homme qui porte les stigmates de ses aventures

Il est dans ses désirs de vie, de rencontre et de mort

Il est dans le réconfort de la mère

 

Si je devais donner un nom à cette œuvre ce serait "Peter Pan"

L’envie de rester enfant.

Et j'en aime l'esthétique, le sens et les impressions qu'elle me donne.

 

PK

 

 

 

Vous pouvez retrouver les photos du jardin de Narcissius en cliquant ICI

 

Liens vers les autres billets

LIEN VERS LE SOMMAIRE DES ARTICLES DU BLOG

 

  1. J'ai beaucoup aimé tes photos de ce matin. Un regard, un souffle Et un sentiment particulier pour celle-ci

     
     
     
    Répondre à  

Narcissius 21/01/2015 20:57

Cela fait drôle de se remémorer, cette échange...je partais quelques jours plus tard de chez moi pour ne plus revenir! ;-)

LeJardinDeNarcissius ‏@LJDNblog
Te décentrer du monde, de toi-même, t'amène sur un chemin
que tu ne devinais pas...
VOIR ! ENTENDRE !

Une réalité que tu avais perdue !
Pierre Kéliam ‏@PierreKeliam
Tu vois des futurs différents de ceux tracés précédemment.
Ils se dessinent pour toi.
Tu les comprends et enfin...
TU CHOISIS TA VIE !

Impressionnant, prémonitoire...j'avais, tu avais si bien compris...
J'espère que tu vas bien!
Je t'embrasse...;-)

Pierre Kéliam 22/01/2015 09:10

Bonjour Narcissius

Étonnant en effet et joli aussi !

Prémonitoire peut être mais l’hyper-rationnel que je suis crois plus à l’empathie qu’à la divination.

Comme je te l’avais dit, j’ai été très sensible à tes photos parce outre la maîtrise de la lumière et de la forme, chacune est un véritable langage, elle raconte une histoire.

J’espère que tu vas bien aussi, que tu as la vie que tu veux et surtout que tu continues tes photos et arrives à en vivre.

Amitiés
Pierre